DSC01821Les mercredi 26 et jeudi 27 mars 2014, l’Association Zoodo pour la Promotion de la Femme a organisé une formation en consultation pré-natale/post natale, suivi de la croissance de l’enfant et besoins alimentaires, dans le cadre du projet de malnutrition financé par l’Association Paspanga de la Suisse. Cette formation qui a été animée par Monsieur Nikiema Nogma, maïeuticien d’Etat de profession a concerné l’équipe du projet et les femmes relais du village de Longa.

La santé maternelle et infantile est de plus en plus préoccupante de nos jours. C’est pourquoi beaucoup d’ONG et associations à l’image de l’Association Zoodo pour la Promotion de la Femme s’investissent dans les projets de santé en vue d’aider les populations. La santé maternelle et infantile passe par un bon suivi de la grossesse et de la croissance de l’enfant. En milieu rural, les consultations pré et post natales, de même que le suivi de la croissance de l’enfant et les besoins alimentaires ne sont pas toujours bien respectés. C’est pourquoi,  l’Association Zoodo pour la Promotion de la Femme a organisé cette formation en consultation pré et post natale/ suivi et croissance de l’enfant/ besoins alimentaires dans le village de Longa. L’objectif principal de cette formation est de faire comprendre aux participants la nécessité des consultations pré et post natales et de la croissance de l’enfant pour une bonne santé de la mère et de l’enfant.
Pour Monsieur Nikiema Nogma, la consultation prénatale se résume comme étant toutes les démarches médicales auxquelles doivent être soumises la femme enceinte pour accoucher dans de bonnes conditions. Ce sont les pesées et les examens médicaux. La consultation post-natale est la voie à suivre par la mère pour une bonne croissance de l’enfant et pour garantir elle-même sa propre santé. Il s’agit alors d’expliquer à la mère les méthodes contraceptives pour se prévenir d’une éventuelle grossesse, les vaccins de l’enfant et l’alimentation du nourrisson et définir le nombre de pesées de l’enfant. Quant aux besoins alimentaires, le formateur a insisté sur l’allaitement exclusif jusqu’à six mois sauf en cas de maladie chez la mère. Après les six mois, la mère peut commencer à introduire d’autres aliments riches en constructeurs, énergétiques et protecteurs. Ainsi, l’enfant aura une bonne croissance. Les échanges ont été fructueux au regard des interventions des mères. Elles ont fait montre d’une grande compréhension et ont posé des questions pour mieux assimiler. La formation a pris fin par des démonstrations de prise de poids, de taille de périmètre brachial et de vérification des carnets des enfants et des femmes enceintes. Tout est bien qui finit bien !

Juin 2014

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Made in seed*