photo sens CNI

Sur constat du manque de ces documents importants pour les femmes, Mariam Maïga, Présidente de Zoodo décida de faire une tournée dans les villages les plus reculés  pour échanger  et comprendre la problématique.
Ce qui ressort des échanges c’est que les femmes  sont mariées très jeunes sans acte de naissance. Aussi les époux  avaient peur que les femmes qui détiennent des cartes d’identité pourraient s’échapper en cas de violation ou de maltraitance.
L’appui financier du Fonds Mondial pour les Femmes a facilité l’établissement  de 200 Cartes Nationales d’Identité Burkinabé  avec  une participation massive des femmes  (Au départ, 125 cartes étaient  prévues sur le projet).  L’opération continue car c’est un besoin réel pour les femmes  qui souhaitent participer aux instances de décisions, bénéficier des crédits, voyager sans peur car il y a des contrôles de police. Enfin en cas d’accident celles qui ont des cartes d’identité sont vite identifiées soutiennent plusieurs femmes.

Décembre 2014

 

 


Made in seed*