cot4Depuis 2004, Helvetas (une ONG suisse) soutient, dans sept régions du sud du Burkina Faso, un projet de reconversion de la culture normale du coton en culture biologique, équitable et durable. Ce passage à la culture biologique a aidé l’économie locale à se redresser. Actuellement, plus de 7000 producteurs burkinabé écoulent leur production de coton bio en Suisse et à l’étranger. Grâce à l’initiative de l’Association Zoodo, quelques tonnes de coton bio burkinabé sont filées par plusieurs femmes (400), qui gagnent chacune un revenu substantiel. Après la filature il y a la teinture du fil, par l’utilisation de produits naturels (plantes, feuilles, écorces). cot3Le tissage est réalisé avec des métiers traditionnels. La transformation du coton se termine avec la confection des différents articles (sacs, chemins de table, couvre-lits, etc). Ce programme est également garant de la transmission, aux nouvelles générations, d’un savoir-faire que seules les femmes âgées possédaient encore. L’artisanat local a ainsi retrouvé un nouvel élan, favorisant l’épanouissement des femmes et le maintien des coutumes locales.

 


Made in seed*