Toujours dans l’optique de promouvoir la santé des communautés villageoises, Zoodo se donne la volonté de mettre à disposition des médicaments de première necessité dans cinq villages (Baobané, Baporé, Tavoussé, Wabdigré et Bilinga), dans lesquels il n’y a pas de dispensaires. Ces caisses pharmaceutiques contiennent des produits génériques sans danger tels que la paracétamol, le paréogorique, etc., ce qui empêche la circulation des médicaments de la rue qui sont nocifs pour la santé. Deux femmes par village sont formées pour gérer les caisses. Elles reçoivent 10% des ventes, les recettes restantes sont versées en banque pour être réinvesties. Le suivi des caisses est assuré par un infirmier de l’Association. La création de ces caisses pharmaceutiques améliore considérablement l’accès au soins des populations locales. En période pluvieuse, certains villages comme Wabdigré sont totalement inaccessibles et les caisses constituent la seule possibilité d’approvisionnement en médicaments.

 


Made in seed*