cn1Pour améliorer la santé de base des enfants en milieu rural, l’Association a construit tout d’abord deux Centres Nutritionnels Communautaires (CNC) dans les villages de Baobané et de Wabdigré, financés par Beogo et l’Association Noma du Jura (Suisse). Quelques années plus tard, d’autres centres ont également vu le jour dans les localités de Tavoussé, Baporé et Bagayalogo financés par Nouvelle Planète.Depuis 2008 le financement de Iamaneh Suisse a permis de renforcer les compétences de 45 femmes relais, 36 membres des Comités de gestion, deux animatrices, une comptable secrétaire et la coordinatrice de l’Association dans le domaine de la santé maternelle infantile. cn2Avec les villages de Kebakoro, Kelguerima, Rassandogo et Bilinga le nombre des centres nutritionnels passe de 5 à 9. Ces structures ont pour mission d’assurer le suivi nutritionnel des enfants de moins de cinq ans, des femmes enceintes et des femmes en âge de procréer. Les entants reçoivent quatre fois par mois une bouillie enrichie et sont aussi pesés. La mise en place de ces centres a généré une prise de conscience des femmes en matière de santé. Par conséquent, l’alimentation des enfants et l’hygiène en général se sont améliorées.

 


Made in seed*