Le 29/12/2012, nous avons effectué une tournée dans les trois villages bénéficiaires chacun d’un forage, pour constater l’état des réalisations. Ainsi, à travers le rapport suivant, voici ce qui ressort.
C’est très tôt le matin, aux environs de 9 heures, que nous sommes arrivés dans le village de Kébakoro, ensuite ce fut le tour de Rassandogo et enfin, nous avons achevé notre visite par Kelguerima. Le constat général est que tous les travaux, financés par l’Association suisse Beogo, ont été réalisés. Les populations des villages de Kébakoro et Rassandogo, avaient déjà commencé à consommer l’eau des forages, à l’exception de Kelguerima qui attendait la visite de Zoodo. Le technicien qui nous accompagnait, a rassuré de la bonne qualité de l’eau, que nous n’avons pas hésité à boire. Cependant, à Rassandogo, les habitants ont soulevé un problème concernant la pompe du forage. En effet, la manette de la pompe durcie au fur et à mésure que l’on l’utilise. Il s’en suit une baisse du débit de l’eau. Le technicien a rassuré que le problème avait certainement un rapport avec le montage de la pompe et sera résolu dans les plus bref délais.

En outre, la présidente de l’association Zoodo, a profité de l’occasion pour sensibiliser les populations sur un bon entretien des ouvrages et la nécessité de la propreté des lieux autour. A cet effet, l’organisation d’un comité et d’une formation, est prévue pour chaque village bénéficiaire afin d’obtenir plus d’engagement des populations. (La présidente devrait discuter de la faisabilité avec l’association Beogo)
En conclusion, la joie qui se lisait sur les visages des habitants des villages bénéficiaires, surtout des femmes, témoigne du soulagement que ces forages viennent leur apporté par rapport à leurs tâches quotidiennes. Désormais, l’eau potable, tant recherchée, est à leur portée et apportera plus d’hygiène donc moins de maladies.

 


Made in seed*