Wend-Yida est l’un de ces nombreux villages privés d’école au Burkina Faso. Situé à une cinquantaine de kilomètresde Ouahigouya,  la paillotte constitue un sacerdoce au démarrage effectif des cours au mois d’octobre.

 

Depuis octobre 2010, l’école de Wend-Yidaest sous paillote. Malgré ces conditions d’apprentissages difficiles, les efforts des enseignants ont porté fruits.  Les résultats au certificat d’études primaires (CEP) à la session de 2016 ont été satisfaisants avec un taux de réussite de 100%. Pour cette année scolaire 2017-2018, l’effectif total est de 144 élèves dont 66 garçons et 78 filles.

Pour la petite histoire, Wend-Yida se trouve dans le Yatenga au nord du Burkina. Village situé à cheval entre le village de Birgondogo et de Yansa,  Wend-Yida est limité à l’Est par les villages de Birgondogo et de Gonna,à l’Ouest par Yansa,au Nord par Ramanepanga et au sud par Garkéré. Sa population actuelle est estimée à 1047 habitants dont 482 hommes et 565 femmes et la jeunesse représente près de 80% de cette population.

 Venu de Yansa à la recherche de terre fertile, l’ancêtre Wend-Yidava fonder en 1944 le village qui porteactuellement son nom. Différentes ethnies s’y trouvent : Moosé, Kalansé, Peulh.

Certains habitants viennent de Yansa ou de Birgondogo et d’horizons diverses : Sourou, Mali, Tallé, Touya, Garkéré, Bassi, Ouédrasin, Bango.

La grande préoccupation du moment est le manque d’école appropriée pour mettre à l’aise encadreurs et apprenants et dispenser  une éducation de qualité.