Le 27 Août 2022, l’Association Paspanga de Suisse va fêter ses 10 ans. Une Association qui a orienté ses interventions vers le Burkina Faso, l’un des pays pauvres de l’Afrique Sub-Saharienne. L’Association Paspanga est arrivée à tisser de bonnes relations de collaboration avec des associations au niveau local et soutient des initiatives de développement, pour améliorer les conditions de vie des populations rurales. 10 ans d’accompagnement, Paspanga a besoin de cette halte pour faire un bilan, pour partager son expérience et ses projets avec ses partenaires. A quelques jours, de l’évènement, l’équipe de Paspanga nous accorde cette interview !

photo Paspanga2
Paspanga a 10 ans, qu’est-ce que ça représente pour vous ?


Nous visitons le Burkina Faso depuis plus de 20 ans et c’est en 2011 que nous avons décidé de créer formellement une association reconnue sans but lucratif. Ces années d’échanges nous ont permis de tisser de solides liens avec nos partenaires du Burkina Faso. Nous tenons à souligner l’excellente collaboration avec l’AZPF et plus particulièrement sa présidente Mariam Maïga.
Pour Paspanga, il est essentiel de pouvoir soutenir des initiatives qui améliorent le sort des femmes du Yatenga dans les domaines de l’éducation et de la santé. Nous pouvons être fiers des projets qui se sont concrétisés et qui ont renforcé la structure de Zoodo, conformément à la devise de Paspanga.


Comment allez-vous accueillir ce grand évènement ?


Pour fêter ce jubilé, nous avons adressé une invitation à plus de deux cents membres qui financent nos projets. Nous leur donnons rendez-vous le 27 août prochain pour partager un couscous royal. La soirée sera agrémentée par un groupe de musiciens sénégalais (Massar et le Dieng Family), ce qui devrait nous assurer une ambiance du tonnerre. De plus, nous comptons partager quelques vidéos des activités menées par l’AZPF et beaucoup échanger avec nos amis du Burkina Faso. Il faut encore souligner l’engagement bénévole du comité de Paspanga et de la cuisinière qui nous préparera le couscous.


10 ans d’intervention au Burkina Faso, quel est votre degré de satisfaction ?


En faisant le bilan, nous remercions l’AZPF d’avoir réalisé avec succès un CREN, deux écoles, plusieurs forages et des centaines de latrines ainsi que de nombreux programmes de sensibilisation menées par les animatrices de Zoodo. Toutes ces réalisations ont été possibles grâce à des contacts permanents entre Paspanga et Zoodo. Malgré la distance et l’insécurité, nos liens se sont renforcés d’années en années. C’est très gratifiant de pouvoir présenter ces projets à nos bailleurs de fonds qui nous soutiennent également depuis le début de nos activités.


Paspanga en terme de perspectives ?


Les membres du comité de Paspanga prennent de l’âge et il nous paraît important d’assurer que les projets que nous avons concrétisés soient pérennes. Nous tenons à poursuivre notre soutien même s’il n’est plus possible de rencontrer les bénéficiaires de nos actions. Nous espérons pouvoir continuer de retrouver nos partenaires à Ouagadougou, car ces rencontres sont de vrais moteurs pour nous motiver à rechercher les financements nécessaires. Nous sommes persuadés que le projet Eau-Assainissement-Hygiène que nous soutenons actuellement permet d’améliorer considérablement la vie des personnes bénéficiaires et nous nous sommes engagés à le mener durant trois années. Souhaitons que d’ici-là, la situation politique du Burkina Faso s’améliorera également !